Plan de Déplacements Urbains

Le Plan de Déplacements Urbains (PDU) est un projet de mobilité durable pour :

  • Définir une stratégie globale des déplacements à l’échelle de l’agglomération et en lien avec les polarités voisines,
  • Améliorer les conditions de circulation, de stationnement et de sécurité routière,
  • Intégrer la mobilité dans une vision prospective en lien avec les projets du territoire,
  • Disposer des retombées concernant la qualité de l’air avec la réalisation d’une évaluation environnementale du PDU.

La démarche PDU se déroule en 4 phases :

  • Phase 1: le diagnostic, réalisé en juillet 2016,
  • Phase 2: l’élaboration du scénario,  validé lors du comité de pilotage du 26 avril 2017,
  • Phase 3: la définition d’un programme d’actions, en cours, suite aux ateliers du 16 octobre 2017 et du Bureau du 12 juin 2018,
  • Phase 4: la finalisation et l’arrêt du projet, prévus au 1er  trimestre 2019 avant enquête publique, soit une finalisation fin 2019.

Chacune des étapes est concertée et validée au fur et à mesure de l’avancement de l’étude. La concertation prend la forme d’ateliers de travail, comprenant des techniciens des collectivités, des représentants d’usagers, du Département, d’élus et de toute personne souhaitant y assister.

Le scénario est constitué de trois enjeux thématiques :

  • Enjeu 1 : une offre de transport collectif structurée pour répondre aux besoins des trajets pendulaires. L’enjeu est de mettre en œuvre un développement cohérent de l’offre, en fonction des carences identifiées (desserte, offres de soirée,…) et en s’appuyant sur les besoins des nouveaux points structurants du territoire (Technolac, Hexapole,…).
  • Enjeu 2 : favoriser la cohabitation de tous les modes de déplacements. L’enjeu est de développer un réseau cyclable en alternative crédible (zone 30, vélo électrique, liaison cyclable,…) et de faciliter la marche pour les déplacements courts.
  • Enjeu 3 : utiliser l’outil stationnement en tant qu’outil de régulation comme un levier en matière de report modal. L’enjeu est d’adapter le stationnement en fonction des modes de déplacement à privilégier.

Pour répondre à ces trois enjeux, sept axes de travail ont été définis :

  1. Travailler sur la hiérarchisation du réseau viaire ;
  2. S’appuyer sur l’A41 comme un atout pour le territoire ;
  3. Faire du stationnement un élément majeur de la politique globale de mobilité ;
  4. Renforcer l’attractivité des transports collectifs et mailler le territoire de pôles d’intermodalité efficaces en tant que pôle d’urbanité majeure ;
  5. Intégrer les territoires ruraux dans l’organisation et la chaine des mobilités ;
  6. Tendre vers une politique de mobilité pensée à l’échelle métropolitaine ;
  7. Développer des aménagements pour encourager la pratique des modes actifs.

 

D’ici 2030, l’évolution attendue est une réduction de la part de la voiture, une croissance mesurée des transports collectifs et une croissance forte des modes doux (vélo, marche).

Le  Conseil Communautaire  du 21 février 2019 a arrêté le projet de Plan de Déplacements Urbains, ainsi que son évaluation environnementale :

PDU Grand Lac Volume 1

PDU Grand Lac volume 2

Ce projet sera soumis à enquête publique à partir de septembre 2019.

Des réunions d’informations sont en cours sur le territoire de Grand Lac :

  • Lundi 3 juin 2019 à 18h30 à la salle Cinélac du Bourget-du-lac (18 route de Chambéry)
  • Mardi 4 juin 2019 à 18h30 à la salle polyvalente de Drumettaz-Clarafond (371 route du Chef-lieu)
  • Mardi 11 juin 2019 à 18h30 à la salle l’Ebène à La Biolle
  • Lundi 17 juin 2019 à 18h30 à la salle polyvalente de Ruffieux
  • Lundi 24 juin 2019 à 18h30 au Centre des Congrès d’Aix-les-Bains (Rue Jean Monard)